En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts. x

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts. Fermer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts. Fermer

Jonc bulbeux

Juncus bulbosus subsp. bulbosus (L., 1753)

Retour à la liste des espèces
Jonc bulbeux (Crédits: David Jimenez)

Description

Le Jonc bulbeux est un petit jonc vivace, hôte des zones humides comme tous les joncs. On trouve couramment le Jonc bulbeux dans les marais, les mares temporaires, sur les berges des ruisseaux et des fossés. C’est une plante cespiteuse (touffe). Si chaque pied est peu dense, en revanche, l’espèce forme de vastes colonies pouvant être très couvrantes.

Les tiges de 10 à 50 cm se couchent en croissant, et souvent s’allongent sur près d’un mètre lorsque la plante est encore immergée et cherche à flotter. Les inflorescences sont formées par de petites capsules sombres réparties en groupes lâches, et souvent remplacées par des jeunes pousses prêtes à marcotter.

Le Jonc bulbeux est typique des zones humides aux eaux acides et naturellement pauvres en nutriments mais sur des sols riches en matière organique. C’est une espèce assez commune et surtout typique des gazons amphibies, c’est-à-dire des formations herbacées basses adaptées aux cycles saisonniers d’inondation et d’exondation, un milieu naturel original classé Natura 2000. Ainsi, le Jonc bulbeux supporte d’être ennoyé une grande partie de l’année. Dans les mares forestières des Landes de Gascogne dont le niveau d’eau fluctue beaucoup, les lagunes, on peut observer dès la fin d’été les tiges qui prennent la même couleur brun violacé des inflorescences et des nœuds. Le fond dénoyé ou les berges des mares peuvent alors prendre une teinte violacée typique.

Contrairement aux grands joncs rudes et épais des berges comme le Jonc épars, le Jonc bulbeux répond difficilement à son étymologie, le latin jungere, qui signifie joindre-attacher, hérité de son usage en vannerie.

Les herbiers aquatiques à petits joncs sont un habitat prisé des insectes aquatiques et notamment des larves de libellules qui y chassent et grandissent jusqu’à leur émergence.

Les indices pour le reconnaître

pictogramme de feuilles AiguilleAiguille
pictogramme de feuilles lanceLance
pictogramme de feuilles lisseLisse
pictogramme de fleur BlancheEn bouquet
pictogramme de fleur BlancheClochette
pictogramme de fleur BlancheAkène
pictogramme de fleur JauneMarron-rouge

Période de floraison

Septembre

En fleur ce mois ci

Jan
Fév
Mar
Avr
Mai
Jui
Juil
Aoû
Sep
Oct
Nov
Dec
nom scientifique: 
Juncus bulbosus subsp. bulbosus (L., 1753)
Jonc bulbeux (Crédits: David Jimenez)
Jonc bulbeux (Crédits: David Jimenez)
Description: 

<p>Le Jonc bulbeux est un petit jonc vivace, h&ocirc;te des zones humides comme tous les joncs. On trouve couramment le Jonc bulbeux dans les marais, les mares temporaires, sur les berges des ruisseaux et des foss&eacute;s. C&rsquo;est une plante cespiteuse (touffe). Si chaque pied est peu dense, en revanche, l&rsquo;esp&egrave;ce forme de vastes colonies pouvant &ecirc;tre tr&egrave;s couvrantes.</p>

<p>Les tiges de 10 &agrave; 50 cm se couchent en croissant, et souvent s&rsquo;allongent sur pr&egrave;s d&rsquo;un m&egrave;tre lorsque la plante est encore immerg&eacute;e et cherche &agrave; flotter. Les inflorescences sont form&eacute;es par de petites capsules sombres r&eacute;parties en groupes l&acirc;ches, et souvent remplac&eacute;es par des jeunes pousses pr&ecirc;tes &agrave; marcotter.</p>

<p>Le Jonc bulbeux est typique des zones humides aux eaux acides et naturellement pauvres en nutriments mais sur des sols riches en mati&egrave;re organique. C&rsquo;est une esp&egrave;ce assez commune et surtout typique des gazons amphibies, c&rsquo;est-&agrave;-dire des formations herbac&eacute;es basses adapt&eacute;es aux cycles saisonniers d&rsquo;inondation et d&rsquo;exondation, un milieu naturel original class&eacute; Natura 2000. Ainsi, le Jonc bulbeux supporte d&rsquo;&ecirc;tre ennoy&eacute; une grande partie de l&rsquo;ann&eacute;e. Dans les mares foresti&egrave;res des Landes de Gascogne dont le niveau d&rsquo;eau fluctue beaucoup, les <em>lagunes</em>, on peut observer d&egrave;s la fin d&rsquo;&eacute;t&eacute; les tiges qui prennent la m&ecirc;me couleur brun violac&eacute; des inflorescences et des n&oelig;uds. Le fond d&eacute;noy&eacute; ou les berges des mares peuvent alors prendre une teinte violac&eacute;e typique.</p>

<p>Contrairement aux grands joncs rudes et &eacute;pais des berges comme le Jonc &eacute;pars, le Jonc bulbeux r&eacute;pond difficilement &agrave; son &eacute;tymologie, le latin <em>jungere</em>, qui signifie joindre-attacher, h&eacute;rit&eacute; de son usage en vannerie.</p>

<p>Les herbiers aquatiques &agrave; petits joncs sont un habitat pris&eacute; des insectes aquatiques et notamment des larves de libellules qui y chassent et grandissent jusqu&rsquo;&agrave; leur &eacute;mergence.</p>

Groupe taxonomique: 
Critères: 
1.2-Aiguille
1.4-Lance
2.1-Lisse
3.3-En bouquet
4.2-Clochette
4.4-Akène
4.9-Autre
5.6-Marron_rouge
Image mobile - Fiche espèce: 
Image mobile - Minature: 
Image mobile - Diaporama: 
Saison: 
Juin
Juillet
Août
Septembre

Poster une photo ou un commentaire

image
Photos de paysages, d'espèces...

Les fichiers doivent peser moins de 2 Mo.
Extensions autorisées : png jpg jpeg.
Les images doivent avoir une définition supérieure à 400x200 pixels.

Restez dans le sens de la marche ! ;)

Tenez vous informez des nouvelles ecobalades !