En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts. x

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts. Fermer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts. Fermer

Rainette méridionale

Hyla meridionalis (Boettger, 1874)

Retour à la liste des espèces

Description

La Rainette méridionale est une grenouille de 5 cm observable dans le sud de la France hors sud Massif Central (Zone Méditerranéenne). On la reconnait à sa bande noire qui part de la narine et qui rejoint l'intersection des membres antérieurs (contrairement à la Rainette verte dont la bande noire s'étend jusqu'au ventre puis en virgule au-dessus des membres postérieurs). Elle affectionne les larges feuilles sur lesquelles elle reste collée par ses ventouses, les zones buissonnantes dans lesquelles elle se perche en toute discrétion, confiante en son mimétisme.  Peu farouche, elle ne dédaigne pas prendre un bain de soleil en profitant de la fraicheur d'un mobilier de jardin. Les eaux stagnantes exposées au soleil sont recherchées en période de reproduction, telles les mares forestières et les lagunes dans les Landes de Gascogne. A toute saison, il n’est pas rare de la découvrir en campagne, dans les jardins et au plus près des maisons.

La Rainette méridionale est identifiable par son chant puissant, émis par salves jour ou nuit et qui peut éventuellement faire penser à un escalier qui grince en répétant lentement une seule note grave. Le mâle se reconnait par sa poche vocale qui se gonfle sous la gorge. C’est le critère le plus sûr pour la distinguer de la Rainette de Moller. La reproduction a lieu entre mars et juin. Les œufs sont déposés en petits amas sphériques, flottants ou attachés à la végétation aquatique.

Comme son nom l’indique, la Rainette méridionale vit dans le sud de la France et partage son habitat avec la rainette verte.  Le Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne et le triangle landais en général accueillent des populations importantes qui y cohabitent avec la Rainette verte ibérique dite, Rainette de Moller. Victime des contaminants, de la raréfaction des insectes dont elle se nourrit et de la raréfaction des zones humides, sa population est en régression.

Présence

Octobre

Visible ce mois ci

Jan
Fév
Mar
Avr
Mai
Jui
Juil
Aoû
Sep
Oct
Nov
Dec

Présence

En journée
Visible en ce moment
nom scientifique: 
Hyla meridionalis (Boettger, 1874)
Rainette méridionale (Crédits : Philippe Garcelon (Flickr))
Rainette méridionale (Crédits :  Philippe Garcelon (Flickr))
Rainette méridionale (Crédits : Porcellio Alticola (Flickr))
Rainette méridionale (Hyla meridionalis) - (Crédits : Elian)
Rainette méridionale (Hyla meridionalis) - (Crédits : Elian)
Rainette méridionale en position de repos - (Crédits :  Elian)
Description: 

<p>La <strong>Rainette m&eacute;ridionale</strong> est une grenouille de 5 cm observable dans le sud de la France hors sud Massif Central (Zone M&eacute;diterran&eacute;enne). On la reconnait &agrave; sa bande noire qui part de la narine et qui rejoint l&#39;intersection des membres ant&eacute;rieurs (contrairement &agrave; la Rainette verte dont la bande noire s&#39;&eacute;tend jusqu&#39;au ventre puis en virgule au-dessus des membres post&eacute;rieurs). Elle affectionne les larges feuilles sur lesquelles elle reste coll&eacute;e par ses ventouses, les zones buissonnantes dans lesquelles elle se perche en toute discr&eacute;tion, confiante en son mim&eacute;tisme.&nbsp; Peu farouche, elle ne d&eacute;daigne pas prendre un bain de soleil en profitant de la fraicheur d&#39;un mobilier de jardin.&nbsp;Les eaux stagnantes expos&eacute;es au soleil sont recherch&eacute;es en p&eacute;riode de reproduction, telles les mares foresti&egrave;res et les lagunes dans les Landes de Gascogne. A toute saison, il n&rsquo;est pas rare de la d&eacute;couvrir en campagne, dans les jardins et au plus pr&egrave;s des maisons.</p>

<p>La Rainette m&eacute;ridionale est identifiable par son chant puissant, &eacute;mis par salves jour ou nuit et qui peut &eacute;ventuellement faire penser &agrave; un escalier qui grince en r&eacute;p&eacute;tant lentement une seule note grave. Le m&acirc;le se reconnait par sa poche vocale qui se gonfle sous la gorge. C&rsquo;est le crit&egrave;re le plus s&ucirc;r pour la distinguer de la<a href="http://www.ecobalade.fr/espece/rainette-iberique-rainette-de-moller"> Rainette de Moller</a>. La reproduction a lieu entre mars et juin. Les &oelig;ufs sont d&eacute;pos&eacute;s en petits amas sph&eacute;riques, flottants ou attach&eacute;s &agrave; la v&eacute;g&eacute;tation aquatique.</p>

<p>Comme son nom l&rsquo;indique, la Rainette m&eacute;ridionale vit dans le sud de la France et partage son habitat avec la rainette verte. &nbsp;Le Parc Naturel R&eacute;gional des Landes de Gascogne et le triangle landais en g&eacute;n&eacute;ral accueillent des populations importantes qui y cohabitent avec la Rainette verte ib&eacute;rique dite, Rainette de Moller. Victime des contaminants, de la rar&eacute;faction des insectes dont elle se nourrit et de la rar&eacute;faction des zones humides, sa population est en r&eacute;gression.</p>

Groupe taxonomique: 
Image mobile - Fiche espèce: 
Image mobile - Minature: 
Image mobile - Diaporama: 
Statut Protection: 
Saison: 
Mars
Avril
Mai
Juin
Juillet
Août
Septembre
Octobre
Visible: 
En journée

Poster une photo ou un commentaire

image
Photos de paysages, d'espèces...

Les fichiers doivent peser moins de 2 Mo.
Extensions autorisées : png jpg jpeg.
Les images doivent avoir une définition supérieure à 400x200 pixels.

Restez dans le sens de la marche ! ;)

Tenez vous informez des nouvelles ecobalades !