En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts. x

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts. Fermer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts. Fermer

Utriculaire citrine, Utriculaire élevée, Grande utriculaire

Utricularia ssp (R.Br., 1810)

Retour à la liste des espèces

Description

Les utriculaires sont de petites plantes vivaces aquatiques submergées, non enracinées et donc flottantes librement entre deux eaux. Dans ce genre peu diversifié en France, les espèces communes développent de longs rameaux en lanières filiformes presque filandreuses, pouvant atteindre 1 mètre de long. Sa présence est plus facilement détectable lors de la floraison : des grappes lâches d’une ou plusieurs fleurs jaunes placées au bout d’un pédoncule vert ou rougeâtre sorti de l’eau de quelques centimètres. Sur les mares et les étangs, comme dans les lagunes des Landes de Gascogne, les colonies peuvent former de beaux tapis jaunes à la surface de l’eau de juin à août. Lors des assecs estivaux, les utriculaires résistent posées à même le sol ou la vase.

L’originalité des utriculaires tient dans le contraste entre cette petite plante grêle, aux tiges fleuries à l’équilibre précaire à la surface de l’eau, insignifiante lorsqu’on la sort de l’eau, et son comportement carnivore affirmé. Tout se passe dans l’infiniment petit, les utricules sont de minuscules vésicules translucides réparties régulièrement sur les feuilles. En frottant des poils sensitifs à l’entrée de ces sacs miniatures de 1-5mm, tout insecte ou crustacé aquatique déclenche l’ouverture d’une trappe vers l’intérieur. Cela produit un effet d’aspiration : la vésicule se remplit d’eau et emprisonne en même temps la proie. Digérées, les proies captées dans l’eau permettent de compenser la pauvreté en nutriments des eaux acides et tourbeuses.

Les utriculaires apprécient les eaux peu profondes généralement pauvres en nutriments. Certaines espèces sont rarissimes et se trouvent dans des sites tourbeux très spécifiques. Leur identification rigoureuse par les botanistes passe par des critères microscopiques. Dans les Landes de Gascogne, riche en zones humides acides, l’Utriculaire citrine, ou Grande Utriculaire, est l’espèce la plus régulière. Il s’agit pourtant d’une espèce d’Europe centrale et boréale, protégée en Aquitaine. La Petite Utriculaire connue pour fleurir plus rarement, se retrouve également dans les eaux des lagunes du Parc naturel Régional des Landes de Gascogne.

Les indices pour le reconnaître

pictogramme de feuilles AiguilleAiguille
pictogramme de feuilles lanceLance
pictogramme de feuilles lisseLisse
pictogramme de fleur BlancheOpposée
pictogramme de fleur BlancheGousse
pictogramme de fleur JauneJaune

Période de floraison

Juin

En fleur ce mois ci

Jan
Fév
Mar
Avr
Mai
Jui
Juil
Aoû
Sep
Oct
Nov
Dec
nom scientifique: 
Utricularia ssp (R.Br., 1810)
Utriculaire citrine (Crédit : Jérôme Fouert-Pouret)
Utriculaire citrine (Crédit : Jérôme Fouert-Pouret)
Utriculaire citrine (Crédit : Jérôme Fouert-Pouret)
Description: 

<p>Les utriculaires sont de petites plantes vivaces aquatiques submerg&eacute;es, non enracin&eacute;es et donc flottantes librement entre deux eaux. Dans ce genre peu diversifi&eacute; en France, les esp&egrave;ces communes d&eacute;veloppent de longs rameaux en lani&egrave;res filiformes presque filandreuses, pouvant atteindre 1 m&egrave;tre de long. Sa pr&eacute;sence est plus facilement d&eacute;tectable lors de la floraison&nbsp;: des grappes l&acirc;ches d&rsquo;une ou plusieurs fleurs jaunes plac&eacute;es au bout d&rsquo;un p&eacute;doncule vert ou rouge&acirc;tre sorti de l&rsquo;eau de quelques centim&egrave;tres. Sur les mares et les &eacute;tangs, comme dans les <em>lagunes</em> des Landes de Gascogne, les colonies peuvent former de beaux tapis jaunes &agrave; la surface de l&rsquo;eau de juin &agrave; ao&ucirc;t. Lors des assecs estivaux, les utriculaires r&eacute;sistent pos&eacute;es &agrave; m&ecirc;me le sol ou la vase.</p>

<p>L&rsquo;originalit&eacute; des utriculaires tient dans le contraste entre cette petite plante gr&ecirc;le, aux tiges fleuries &agrave; l&rsquo;&eacute;quilibre pr&eacute;caire &agrave; la surface de l&rsquo;eau, insignifiante lorsqu&rsquo;on la sort de l&rsquo;eau, et son comportement carnivore affirm&eacute;. Tout se passe dans l&rsquo;infiniment petit, les utricules sont de minuscules v&eacute;sicules translucides r&eacute;parties r&eacute;guli&egrave;rement sur les feuilles. En frottant des poils sensitifs &agrave; l&rsquo;entr&eacute;e de ces sacs miniatures de 1-5mm, tout insecte ou crustac&eacute; aquatique d&eacute;clenche l&rsquo;ouverture d&rsquo;une trappe vers l&rsquo;int&eacute;rieur. Cela produit un effet d&rsquo;aspiration&nbsp;: la v&eacute;sicule se remplit d&rsquo;eau et emprisonne en m&ecirc;me temps la proie. Dig&eacute;r&eacute;es, les proies capt&eacute;es dans l&rsquo;eau permettent de compenser la pauvret&eacute; en nutriments des eaux acides et tourbeuses.</p>

<p>Les utriculaires appr&eacute;cient les eaux peu profondes g&eacute;n&eacute;ralement pauvres en nutriments. Certaines esp&egrave;ces sont rarissimes et se trouvent dans des sites tourbeux tr&egrave;s sp&eacute;cifiques. Leur identification rigoureuse par les botanistes passe par des crit&egrave;res microscopiques. Dans les Landes de Gascogne, riche en zones humides acides, l&rsquo;Utriculaire citrine, ou Grande Utriculaire, est l&rsquo;esp&egrave;ce la plus r&eacute;guli&egrave;re. Il s&rsquo;agit pourtant d&rsquo;une esp&egrave;ce d&rsquo;Europe centrale et bor&eacute;ale, prot&eacute;g&eacute;e en Aquitaine. La Petite Utriculaire connue pour fleurir plus rarement, se retrouve &eacute;galement dans les eaux des <em>lagunes</em> du Parc naturel R&eacute;gional des Landes de Gascogne.</p>

Groupe taxonomique: 
Critères: 
1.2-Aiguille
1.4-Lance
2.1-Lisse
3.2-Opposée
4.7-Gousse
4.9-Autre
5.2-Jaune
Image mobile - Fiche espèce: 
Image mobile - Minature: 
Image mobile - Diaporama: 
Statut Protection: 
Saison: 
Juin
Juillet
Août

Poster une photo ou un commentaire

image
Photos de paysages, d'espèces...

Les fichiers doivent peser moins de 2 Mo.
Extensions autorisées : png jpg jpeg.
Les images doivent avoir une définition supérieure à 400x200 pixels.

Restez dans le sens de la marche ! ;)

Tenez vous informez des nouvelles ecobalades !