En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts. x

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts. Fermer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts. Fermer

Huître creuse

Huitre-creuse-credit-David-Buchanan

Description

Elle peut survivre une semaine hors de l’eau en hiver.


La coquille de ce mollusque bivalve, ovale et étroite peut atteindre jusqu’à 30 centimètres de long. Mauve ou verdâtre, elle est ornée d'arêtes concentriques et coupantes. Ces côtes sont des stries de croissance. La valve supérieure est plate,  l’inférieure qui est creuse, contient l’animal. Celui-ci est verdâtre, cerné d’un liseré foncé. 
A l’état sauvage, cette huître vit jusqu’à 80 mètres de profondeur, plutôt le long des côtes abritées. Elle se fixe sur substrat dur -rocher, quais, poteaux-, où elle peut former des colonies très importantes. L'huître se nourrit de phytoplancton, en particulier d’algues constituées d’une seule cellule, en filtrant plusieurs litres d’eau par heure. 
Cette huître est hermaphrodite protandre. Sa première année, elle est mâle puis elle change de sexe. 
En France, l’introduction de Crassostrea gigas a débuté à la fin des années 1960, pour remplacer l’huître creuse portugaise, Crassostrea angulata, alors décimée par deux maladies d’origine virale

Présence

Septembre

Visible ce mois ci

Jan
Fév
Mar
Avr
Mai
Jui
Juil
Aoû
Sep
Oct
Nov
Dec

Présence

A l'aube
En journée
Crépuscule
Pas visible en ce moment
nom scientifique: 
Crassostrea gigas
Huitre-creuse-credit-David-Buchanan
Huitre-creuse-credit-David-Buchanan
Description: 

<p>Elle peut survivre une semaine hors de l&rsquo;eau en hiver.</p>

<p><br />
La coquille de ce mollusque bivalve, ovale et &eacute;troite peut atteindre jusqu&rsquo;&agrave; 30 centim&egrave;tres de long. Mauve ou verd&acirc;tre, elle est orn&eacute;e d&#39;ar&ecirc;tes concentriques et coupantes. Ces c&ocirc;tes sont des stries de croissance. La valve sup&eacute;rieure est plate, &nbsp;l&rsquo;inf&eacute;rieure qui est creuse, contient l&rsquo;animal. Celui-ci est verd&acirc;tre, cern&eacute; d&rsquo;un liser&eacute; fonc&eacute;.&nbsp;<br />
A l&rsquo;&eacute;tat sauvage, cette hu&icirc;tre vit jusqu&rsquo;&agrave; 80 m&egrave;tres de profondeur, plut&ocirc;t le long des c&ocirc;tes abrit&eacute;es. Elle se fixe sur substrat dur -rocher, quais, poteaux-, o&ugrave; elle peut former des colonies tr&egrave;s importantes. L&#39;hu&icirc;tre se nourrit de phytoplancton, en particulier d&rsquo;algues constitu&eacute;es d&rsquo;une seule cellule, en filtrant plusieurs litres d&rsquo;eau par heure.&nbsp;<br />
Cette hu&icirc;tre est hermaphrodite protandre. Sa premi&egrave;re ann&eacute;e, elle est m&acirc;le puis elle change de sexe.&nbsp;<br />
En France, l&rsquo;introduction de Crassostrea gigas a d&eacute;but&eacute; &agrave; la fin des ann&eacute;es 1960, pour remplacer l&rsquo;hu&icirc;tre creuse portugaise, Crassostrea angulata, alors d&eacute;cim&eacute;e par deux maladies d&rsquo;origine virale<br />
</p>

Groupe taxonomique: 
Image mobile - Fiche espèce: 
Image mobile - Minature: 
Image mobile - Diaporama: 
Saison: 
Janvier
Février
Mars
Avril
Mai
Juin
Juillet
Août
Septembre
Octobre
Novembre
Décembre
Visible: 
A l'aube
En journée
Au crépuscule

Poster une photo ou un commentaire

image
Photos de paysages, d'espèces...

Les fichiers doivent peser moins de 2 Mo.
Extensions autorisées : png jpg jpeg.
Les images doivent avoir une définition supérieure à 400x200 pixels.

Restez dans le sens de la marche ! ;)

Tenez vous informez des nouvelles ecobalades !