En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts. x

Ecobalade d'Auxerre - EnVERT et contrefort

Centre ville d'Auxerre. Ici, les vignes du CHS de l'Yonne.
Centre ville d'Auxerre. Ici, les vignes du CHS de l'Yonne.
Centre ville d'Auxerre. Ici, dans les jardins du muséum naturel.
Centre ville d'Auxerre. Ici, dans les jardins du muséum naturel.
Centre ville d'Auxerre. Ici, à proximité de la bibliothèque municipale.
Centre ville d'Auxerre. Ici, à proximité de la bibliothèque municipale.
Centre ville d'Auxerre. Ici, le parc Paul Bert.
Centre ville d'Auxerre. Ici, le parc Paul Bert.
Centre ville d'Auxerre. Vue globale sur les monuments
Centre ville d'Auxerre. Vue globale sur les monuments
Centre ville d'Auxerre. Ici, les vignes du CHS de l'Yonne.
Centre ville d'Auxerre. Ici, dans les jardins du muséum naturel.
Centre ville d'Auxerre. Ici, à proximité de la bibliothèque municipale.
Centre ville d'Auxerre. Ici, le parc Paul Bert.
Centre ville d'Auxerre. Vue globale sur les monuments

Description de la balade

Ecobalade d'Auxerre – EnVERT et contrefort

Présentation générale

La Bourgogne vous tend les bras ! Auxerre, dans la région Bourgogne-Franche-Comté, au cœur du  département de l'Yonne, est une ville très charmante, qui mêle patrimoine et nature. Située entre Paris et Dijon, installée le long de l'Yonne, c'est un lieu particulièrement agréable. Fière d'un patrimoine historique médiéval et de la Renaissance impressionnant, Auxerre est une ville verte dans laquelle il est agréable de se balader. Le circuit du centre-ville vous emmène à la découverte d'une faune et d'une flore urbaine discrète, mais bien présente alors soyez attentifs !

Nature

Le circuit du centre-ville d'Auxerre a pour objectif de vous faire découvrir la végétation urbaine. Ici, vous pouvez le constater par vous-même : une grande partie de la nature présente est située dans les jardins de particuliers. Ces jardins ne sont pas accessibles mais forment une mosaïque d'habitats pouvant accueillir des espèces variées. Certaines, comme le chèvrefeuille ou la vigne, que l'on retrouve à chaque coin de rue, ne pourront vous échapper. D'autres sont plus discrètes et poussent le long des façades ou dans les fissures du béton, comme la benoîte urbaine ou la première de nos espèces phares, la cymbalaire des murs. Ces jardins très fleuris sont un régal pour les abeilles, y compris la deuxième espèce phare de cette balade : l'abeille charpentière. La ville est aussi le domaine des pigeons, merles et autres choucas des tours. Rappel d'une des activités principales de la région, des pieds de vigne sont plantés jusque dans le centre-ville ! Ainsi, le clos de la chaînette offre une vue dégagée sur un espace de culture en ville assez surprenant. Le Muséum d'Histoire Naturelle, un peu plus loin sur le parcours, présente une multitude d'espèces végétales (et beaucoup d'arbres disposent d'un panonceau pour les identifier) et animales. De nombreux oiseaux y sont notamment présents, comme le roitelet triple bandeau, le pic épeiche ou encore notre dernière espèce phare, l'hirondelle de fenêtre. Dans l'ensemble, ce circuit propose donc une nature particulière, à laquelle nous sommes habitués sans vraiment y prêter attention. La ville est le royaume des petites plantes discrètes, il vous faut donc faire montre de curiosité et d'attention pour voir un maximum de choses.

Patrimoine

Le centre-ville d'Auxerre regorge d'éléments de culture et de patrimoine à découvrir. Notre Ecobalade commence le long de l'Yonne, sur le chemin de halage, au bord de l'eau. Le pont Paul Bert, juste à côté, offre un point de vue exceptionnel sur la ville et sur certains de ses monuments principaux (la cathédrale Saint-Étienne et l'abbaye Saint-Germain notamment). Le circuit vous emmène ensuite dans la vieille ville, une variante du parcours vous emmène de plus près à la découverte de la cathédrale Saint-Étienne. Cet impressionnant édifice gothique a été construit entre le début du XIIIe (1215) et le milieu XVIe (1550) et mérite le détour. Un peu plus loin, l'abbaye Saint-Germain, ancien lieu de recueillement et de réflexion, a été aménagée et de nombreux charmes y ont été plantés. Au bord des boulevards, vous pouvez profiter d'un point de vue plongeant sur le clos de la chaînette. Ce vignoble appartenait autrefois aux moines de l'abbaye Saint-Germain. Il est désormais la propriété du centre hospitalier spécialisé en psychiatrie juste à côté. Vous continuez ensuite votre Ecobalade sur les boulevard Vauban et du 11 novembre, emplacements des anciennes fortifications de la ville. Les boulevards sont bordés de tilleuls depuis plusieurs décennies, et de nombreuses maisons bourgeoises s'alignent, leurs majestueux jardins débordant sur le trottoir. Sur le boulevard Vauban se trouve également le Muséum d'Histoire Naturelle, grande bâtisse bourgeoise ancienne, agrémentée d'un jardin à la française. Derrière le muséum se trouve un très joli parc avec de nombreuses essences d'arbres différentes. Le parcours vous ramène ensuite dans la vieille ville, au travers de rues charmantes, plus ou moins végétalisées, avec de nombreux jardins particuliers, qui rendent la promenade très agréable. L’église Saint-Eusèbe vous attend sur le chemin. Il s'agit d'une ancienne église catholique, de style roman, dont les plus anciennes fondations datent du VIIème siècle. Elle est classée au titre des monuments historiques en 1862. Le circuit vous emmène ensuite au cœur du parc Paul Bert, véritable bouffée d'oxygène en pleine ville. De là, vous contournez la bibliothèque municipale, installée au cœur de son petit quartier calme et arboré, avant de remonter la rue Joubert, une rue commerçante très vivante. Enfin, la rue Sous-murs, prochainement végétalisée, vous ramène le long des quais, point de départ de votre ecoBalade.

Informations pratiques

Cette Ecobalade vous est offerte par la ville d'Auxerre. Pour plus de simplicité, nous vous conseillons de télécharger l'application ecoBalade sur votre smartphone avant de partir. Le circuit est ouvert toute l'année et est accessible aux familles. Pensez à prévoir de l'eau et de bonnes chaussures. Enfin, disposer d'une carte est toujours plus prudent : IGN Top 25 N°2620SB

 

Denivele: 
29 m

Poster une photo ou un commentaire

image
Photos de paysages, d'espèces...

Les fichiers doivent peser moins de 2 Mo.
Extensions autorisées : png jpg jpeg.
Les images doivent avoir une définition supérieure à 400x200 pixels.

Rue Saint Germain

La rue Saint Germain relie la rue de Paris (haute) à la Place Saint Germain, par un coude contournant la muraille des archives. Elle finit par une vue en perspective sur l’Abbaye Saint-Germain. La rue fait partie des 6 premières rues à végétaliser dans centre-ville.

La rue Saint-Germain sera prochainement végétalisée. Crédits : Ville d'Auxerre

La rue Saint-Germain sera prochainement végétalisée. Crédits : Ville d'Auxerre

Rue Haute Perrière

À l’angle de la rue Roger de Collerye, une magnifique glycine habille et met en valeur la façade d’une maison à colombages qui ne manque pas de charme.

Façade végétalisée, rue Haute Pérrière. Crédits : Ville d'Auxerre

Rue sous-murs

La rue sous murs fait le lien entre le centre de la vieille ville depuis les quais plantés et inversement. Toute droite, une perspective se dessine jusqu’à une passerelle piétonne qui prolonge la vue sur la rive droite. Une enfilade d’habitations la borde au sud tandis qu’au nord, la rue alterne entre des jardins et des cours perméables à la vue où des murs imposants d’où émergent les arbres et végétation foisonnante à la bonne saison. La rue fait partie des 6 premières rues à végétaliser dans le centre-ville d’Auxerre.

Rue Sous-Murs, la vigne domine. Crédits : Ville d'Auxerre

rue du Docteur Labosse

La rue est bordée de maisons à pans de bois, parmi les plus anciennes de la ville, d’autres en pierres, d’autres encore aux façades colorées. On peut apercevoir de la place du coche d’eau une immense vigne vierge qui s’étend sur un grand mur vers la rue du Mont Brenn. La vue en contre-haut sur l’abbaye Saint-Germain est imprenable.

Impressionnant mur recouvert de vigne vierge ! Crédits : Ville d'Auxerre

Rue Joubert, rue Fécauderie

La rue Joubert était anciennement appelée rue de Paris. Rue très commerçante (boutiques de créateurs, galerie, restaurants) et vivante (théâtre), elle invite à la promenade et à la flânerie par ses nombreux croisements avec d’autres rues, avec quelques curiosités (façades à pans de bois sculptés, porte Féchelle, église Saint-Pierre en retrait, …). Observez, au croisement de la rue Joubert et de la rue Fécauderie, une maison à pans de bois, qui date probablement du XXè siècle, et qui possède un poteau cornier sculpté de feuilles, motif de la Renaissance. Au coin de la rue des bons enfants, une autre maison d’angle possède des bas reliefs composés de tournesols.

Au coin de la rue Fecauderie, une vigne est sculptée. Crédits : Ville d'Auxerre

La rue Joubert est aussi plutôt verte ! Crédits : Ville d'Auxerre

Rue Germain de Charmoy

1ère rue végétalisée dans le centre-ville d’Auxerre. Cette rue a été inaugurée en avril 2018 lors d’un chantier de plantation avec les habitants de la rue. Aujourd’hui, ce sont les habitants qui entretiennent leurs pieds de murs. Vous pouvez emprunter cette rue bordée de jasmins, de clématites ou encore d’iris et de géraniums pour passer des quais au site de l’abbaye Saint-Germain.

La rue Germain de Charmoy a été végétalisée ! Crédits : Ville d'Auxerre

Place du palais de Justice

Ce petit square planté d’arbres et d’arbustes était jadis le site de l’abbaye Notre Dame de La d’Hors, fondée par Saint-Vigile au VIIe siècle. Inauguré en 1865, le palais de justice remplaça la promenade de tilleuls et le jardin botanique qui furent détruits lors de la révolution.

Place du Palais de Justice. Crédits : Ville d'Auxerre

Parc Paul Bert

Ce parc de 4900 m², situé au coeur du centre-ville a été acquis par la ville en 1989 et ouvert au public après restauration en 1992. La maison principale était celle de Paul Bert, savant et homme politique emblématique de l’époque. On y trouve des essences intéressantes telles que le hêtre commun pourpre, l’if commun. Un chêne à feuilles de châtaignier et un noyer blanc d’Amérique ont été plantés récemment.

Parc Paul Bert. Crédits : Ville d'Auxerre

Abbaye Saint-Germain

L’abbaye Saint Germain était jadis un lieu de recueillement et de réflexion, qui accueillait dans les jardins nord de l’abbaye, des potagers, des vergers ainsi qu’un cimetière. Cet espace est aujourd’hui planté de charmes taillés en forme de cloître. Ce lieu offre une vue plongeante sur le quartier de la marine et la rive droite de l’Yonne.

Façade de l'abbaye Saint-Germain d'Auxerre. Crédits : Ville d'Auxerre

Derrière l'abbaye Saint-Germain. Crédits : Ville d'Auxerre

Porche et église Saint-Pierre

Vous pouvez y observer une guirlande de grenades sculptées.

Porche de l'église Saint-Pierre. Crédits : Ville d'Auxerre

Porche de l'église Saint-Pierre. Crédits : Ville d'Auxerre

Promenades (boulevard Vauban, boulevard du 11 Novembre)

Emplacement des anciennes fortifications de la ville. Les promenades firent apparition en 1936.Le boulevard Vauban propose une contre allée de tilleuls bordée de part et d’autre de maisons bourgeoises et d’hôtels particuliers qu’il est intéressant d’observer, à la fois pour leurs façades joliment décorées (fleurs, feuilles et fruits divers), mais aussi pour leurs arbres que l’on peut apercevoir et qui datent majoritairement de la construction de ces propriétés au XIXème siècle.

Aperçu du boulevard du 11 Novembre. Crédits : Ville d'Auxerre

Aperçu du boulevard Vauban. Crédits : Ville d'Auxerre

Aperçu du boulevard Vauban. Crédits : Ville d'Auxerre

Cathédrale Saint-Etienne

Cet édifice gothique, construit entre le début du XIIIe (1215) et le milieu XVIe (1550), possède une grande diversité de décors. Sa façade offre un décor d’éléments végétaux : feuilles d’acanthes, représentations d’arbres. Sur cette même façade, au niveau du portail nord (le plus à gauche), est figurée la représentation de la faune et de la flore. On peut également apercevoir un pélican s’ouvrant la poitrine avec son bec. Cette représentation trouve son origine au moyen-âge et symbolise le dévouement et le sacrifice. On pensait que le Pélican s’ouvrait la poitrine pour nourrir ses petits de son sang. Symbole héraldique : il représentait aussi le sacrifice du Christ. Flore qui grimpe sur la cathédrale : linaire cymbalaire

Cathédrale St Etienne. Crédits : Ville d'Auxerre

Porche de la cathédrale St Etienne. Crédits : Ville d'Auxerre

Muséum d'Histoire Naturelle

A l’avant et à l’arrière de cette ancienne demeure bourgeoise abritant désormais le Muséum d’Histoire Naturelle, on peut voir un jardin à la française avec des buis sculptés. Passez derrière le bâtiment où se cache un beau parc d’essences intéressantes et variées dont notamment un magnifique Ginkgo biloba appelé aussi arbre aux quarante écus. Si vous êtes chanceux, vous pourrez également admirer la danse des  écureuils roux entre les branches ou observer la silhouette robuste du Grosbec casse-noyaux.

Muséum d'Histoire Naturelle. Crédits : Ville d'Auxerre

Jardins à la française du Muséum d'Histoire Naturelle. Crédits : Ville d'Auxerre

Le clos de la chaînette

Ce vignoble, propriété des moines de l’abbaye Saint-Germain jusqu'à la révolution, est l’un des plus anciens de France. Recouvrant au VIIème siècle une grande partie d’Auxerre, il ne représente plus que 6 hectares en blanc et rouge mais conserve néanmoins une collection de 24 cépages anciens autrefois utilisés dans le département. Il est aujourd’hui la propriété du centre hospitalier spécialisé en psychiatrie.

Le clos de la chaînette. Crédits : Ville d'Auxerre

Rue Lebeuf

À l’angle de la rue Lebeuf, un exemple de la végétation typique urbaine : des plantes grimpantes habillent un mur, formant un espace vert vertical.

Rue Lebeuf. Crédits : Ville d'Auxerre

Passerelle de la Liberté

Point de communication entre rive droite (parc Roscoff) et rive gauche (face à l’office du tourisme), cette passerelle offre un beau panorama sur la ville, l’Yonne et sa végétation.

Vue depuis la passerelle de la Liberté. Crédits : Ville d'Auxerre

Vue depuis la passerelle de la Liberté. Crédits : Ville d'Auxerre

Chemin de halage : quai de la république et quai de la marine

En empruntant le chemin de halage, en contrebas de la route, on se retrouve au niveau de l’eau. Après avoir passé le pont Paul Bert, observez la végétation de la berge et l’alignement des platanes le long du quai de la république. Remarquez la différence de taille de ces derniers vis-à-vis de l’alignement précédent. Ce chemin offre également une vue sur les monuments d’Auxerre.

Quai de la marine. Crédits : Ville d'Auxerre

Quai du batardeau

Ce quai, ombragé par un alignement de platanes, offre une agréable vue sur l’Yonne, l’écluse, la rive droite et ses nombreux saules pleureurs. Il offre également une vue panoramique de la cathédrale Saint-Étienne et de l’abbaye Saint-Germain derrière le pont Paul Bert.

Vue du quai du batardeau. Crédits : Ville d'Auxerre

Vue du quai du batardeau. Crédits : Ville d'Auxerre

Restez dans le sens de la marche ! ;)

Tenez vous informez des nouvelles ecobalades !