En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts. x

ecoblog

Bienvenue sur le blog d'ecobalade

Piqûre de méduse

Piqûre de méduse

La pélagie de Méditerranée est très urticante

Écrit par Marion le ven, 12/18/2015 - 11:49

Elles gâchent nos week-ends de farniente lorsqu’elles arrivent en bancs sur le bord de mer. Les méduses sont amenées près des côtes par le vent et les courants, et la piqûre de certaines espèces peut être très douloureuse. Ceux qui en ont déjà fait l’expérience ne diront pas le contraire… ! 

 

C’est la méduse pélagie ou piqueur-mauve, présente en Méditerranée, qui est l’une des plus urticantes ! La baignade est d’ailleurs fortement déconseillée  lorsqu’elles s’approchent des côtes, en bancs de plusieurs centaines, voire plusieurs milliers d’individus. C’est une méduse de large qui se déplace souvent dans des zones à courant et qui vit la journée à environ 500 mètres de profondeur. Mais elle migre la nuit en surface pour se nourrir et peut être amenée près des côtes par le vent et les courants. En Méditerranée, le Mistral les éloigne alors que le vent d’est les ramène sur les côtes. Contrairement à ce que l’on croit, la température de l’eau n’a pas d’incidence sur leur présence, mais seulement sur leur croissance et leur reproduction. 

Ecobalade vous propose un petit guide de ce qu’il faut faire et ne pas faire quand les méduses sont là.

Est-ce que toutes les méduses piquent ?

Banc de médusesIl existe environ 1500 espèces de méduses et toutes sont urticantes. Mais les toxines du venin, destinées  aux crustacés et  aux  poissons, sont rarement toxiques pour l’homme. Seules quelques méduses provoquent inflammation, œdèmes, nécroses de la peau voire allergie. La plupart des espèces sont très peu urticantes et l’on ne s’en aperçoit même pas lorsqu’elles nous touchent. Celles présentes dans la Manche et l'Atlantique font en général partie de cette catégorie. Dans la Méditerranée en revanche, la méduse pélagie est très répandue et sa piqûre peut être très douloureuse, mais elle reste bénigne, sauf pour les rares personnes allergiques. La piqûre de certaines espèces peut être mortelle comme celle des cuboméduses, que l'on trouve en Australie, mais elles ne sont heureusement pas présentes chez nous… ouf !

Comment soigner une piqûre ?

Pour commencer, afin d'aviter une piqûre de méduse, ne vous baignez pas lorsqu'elles sont là ! Cela peut paraître évident, mais il est toujours bon de le rappeler ! Ne touchez pas une méduse échouée, même si elle est morte, car le venin reste actif. Sachez que l'Observatoire des méduses en Méditerranée tient à jour sur son site internet une carte interactive de la présence des méduses basée sur les observations des baigneurs, collectivités locales, professionnels… qu’il peut être utile de regarder avant de partir à la plage !

Si malgré ces recommandations vous vous faites tout de même piquer, la réaction est en général immédiate avec une sensation de brûlure, des rougeurs, un gonflement local et l’apparition de vésicules. Les marques cutanées peuvent mettre15 jours pour disparaître. Voici les bons réflexes à avoir pour limiter la douleur :

  • Otez avec une pince à épiler (ou ce que vous avez sous la main : papier, plastique, coquillage…) les fragments restés sur la peau
  • Ne frottez pas la zone piquée, mais rincez immédiatement avec de l’eau de mer (surtout pas de l’eau douce !)
  • Une méthode recommandée par la Croix-Rouge préconise de recouvrir la plaie avec du sable, laisser sécher puis retirer avec un objet rigide.
  • Si la douleur persiste, prenez un antalgique type paracétamol, puis appliquer de la Biafine, de la vaseline ou une pommade corticoïde.

Sachez qu’il est déconseillé de mettre de l’alcool ou de l’urine pour éviter la surinfection. Le vinaigre blanc, en revanche, peut être bénéfique pour une piqure de méduse, notamment celle de la pélagie. L’huile essentielle de lavande est également apaisante, appliquez une à deux gouttes et renouvelez 3 à 4 fois dans la demi-heure qui suit.

 

Maintenant, profitez-bien de la baignade ! Et si vous ne voyez personne dans l’eau alors qu’il fait 30° et que l’eau est à 25°, c’est qu’elles rôdent probablement dans les parages…

articles associés

Plantes comestibles et médicinales à Paris

Plantes comestibles et médicinales à Paris

Posté dans Nature le jeu, 07/28/2016 - 15:00


> Continuer de lire
Sortie à la Sainte-Victoire : le lac de Bimont

Sortie à la Sainte-Victoire : le lac de Bimont

Posté dans Randonnée le mar, 06/12/2018 - 13:48


> Continuer de lire
Fête de l'Ecotourisme

Fête de l'Ecotourisme

Posté dans Actualités le mer, 04/25/2018 - 11:16


> Continuer de lire

Poster une photo ou un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
image

Les fichiers doivent peser moins de 2 Mo.
Extensions autorisées : png gif jpg jpeg.
Les images doivent avoir une définition supérieure à 400x200 pixels.

instagram

facebook

la balade du mois

Balade de Saint-Pierre et Miquelon - La Vallée du Milieu

Balade de Saint-Pierre et Miquelon - La Vallée du Milieu

A la découverte de la Vallée du Milieu et de ses zones humides à Saint-Pierre et Miquelon !

Restez dans le sens de la marche ! ;)

Tenez vous informez des nouvelles ecobalades !