En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts. x

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts. Fermer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts. Fermer

Grande ortie

Urtica dioica L. (1753)

Retour à la liste des espèces

Description

Le nom latin d’espèce « dioica » fait référence à une particularité de cette plante : elle possède des individus mâles et des individus femelles. Cette espèce est connue de tous à cause des poils qui couvrent ses feuilles. Ce sont en fait de petites aiguilles de silice qui s’enfoncent dans la peau et libèrent un liquide urticant. C’est d’ailleurs ce qui lui a valu son nom « Urtica » qui signifie brûlure en latin. La grande ortie mesure généralement entre 50 cm et 1 m de haut. Les fleurs vertes sont regroupées en grappes pendantes et apparaissent entre juin et octobre. En hiver, les parties aériennes de la plante disparaissent et celle-ci survit grâce à ses tiges souterraines. Cette espèce affectionne les forêts alluviales, les lisières et clairières forestières, les environs des habitations, les bords de chemins, les fossés et les zones cultivées. Elle se développe surtout sur des sols avec de fortes concentrations en nitrates et peut indiquer une pollution par le fer (boîtes de conserve, ferrailles abandonnées) ainsi qu'une forte concentration en matière organique. L’ortie est une plante hôte pour de nombreux invertébrés notamment des papillons dont les chenilles se nourrissent, des punaises et des coléoptères.

Présence

Août

Visible ce mois ci

Jan
Fév
Mar
Avr
Mai
Jui
Juil
Aoû
Sep
Oct
Nov
Dec
nom scientifique: 
Urtica dioica L. (1753)
Grande ortie
Grande ortie
Grande ortie
Grande ortie
Description: 

Le nom latin d’espèce « dioica » fait référence à une particularité de cette plante : elle possède des individus mâles et des individus femelles. Cette espèce est connue de tous à cause des poils qui couvrent ses feuilles. Ce sont en fait de petites aiguilles de silice qui s’enfoncent dans la peau et libèrent un liquide urticant. C’est d’ailleurs ce qui lui a valu son nom « Urtica » qui signifie brûlure en latin. La grande ortie mesure généralement entre 50 cm et 1 m de haut. Les fleurs vertes sont regroupées en grappes pendantes et apparaissent entre juin et octobre. En hiver, les parties aériennes de la plante disparaissent et celle-ci survit grâce à ses tiges souterraines. Cette espèce affectionne les forêts alluviales, les lisières et clairières forestières, les environs des habitations, les bords de chemins, les fossés et les zones cultivées. Elle se développe surtout sur des sols avec de fortes concentrations en nitrates et peut indiquer une pollution par le fer (boîtes de conserve, ferrailles abandonnées) ainsi qu'une forte concentration en matière organique. L’ortie est une plante hôte pour de nombreux invertébrés notamment des papillons dont les chenilles se nourrissent, des punaises et des coléoptères.

Groupe taxonomique: 
Critères: 
1.1-Entière
2.1-Coeur
2.4-Lance
2.6-Lobée
3.2-Dentée
3.4-Epineuse
4.2-Opposées
5.4-Grappe
6.3-Verte
7.2-Non charnu
8.1-Allongée
Image mobile - Fiche espèce: 
Image mobile - Minature: 
Image mobile - Diaporama: 
Saison: 
Juin
Juillet
Août
Septembre
Octobre

Restez dans le sens de la marche ! ;)

Tenez vous informez des nouvelles ecobalades !